Brassens en Patois Lorrain (Patois du pays messin)

Publié le par Bobdy

Georges Brassens a été traduit dans beaucoup de langues, mais il n’avait jamais été traduit en Lorrain ! C’est chose faite ! Pour être précis, je l’ai traduit en patois de la Nied (patois proche des autres patois messins : Pays-Haut, Messin, Isle).
Les « hh » se prononcent comme le ch en allemand (par exemple : ach so!!!), mais pas de confusion, le patois roman n'a rien à voir avec l'allemand!! es hat nichts zu tun! ;-)

J’espère que ça fera plaisir à tous les fans du grand Georges comme moi.

Attention, je prépare la version audio, peut-être même video!!! LACHE TES COMs, t'pieu y alleu, lè chètes n'y vro-'m!!!!

PS : Merci à André pour son aide et ses corrections (voici son blog : http://patoisantlorrain.skyrock.com/ ; le meilleur site de patois lorrain...)



 

Chanson por l’auvergnat

Georges Brassens

Traduction en patwès d’lè Nieud

 

'L ast è teu, lè chanson-lè,

Teu l'Auvergnat, que sans fèçons,

M'è beilleu qwète bouts de bous,

Quand dans mè vèye, i fèyeût freûd,

Teu que m'è beilleu don fu quand,

Les croquantes et les croquants,

Tos les gens beun' intentionnés,

M'èvînt framé l'(h)ohh au nez,

C'n'ateût rien qu'în fu de bôws,

Mâs i m'èveût hhauffieu lo kieûr,

Et dans m'n ême i breule ica,

Comme i grand fu d'jôye,

 

Teu, l'Auvergnat, quand t'meurrès,

Quand lo poûtou t'empoût'rè,

Qu'i t'emmwin.ne drèvau lo ciel,

Au père éternel,

 

'L ast è teu, lè chanson-lè,

Teu, l'(h)oûtasse que, sans fèçons,

M'è beilleu qwète bouts d'pain,

Quand dans mè vèye i fèyeût faim,

Teu qu'm'è d'vé sè heuche quand,

Les croquantes et les croquants,

Tos les gens beun' intentionnés,

S'èmusînt è m'veûr jûner,

C'n'ateût rien qu'în pôw de pain,

Mâs i m'èveût hhauffieu lo kieûr,

Comme i boin grand fèhhtîn,

 

Teu, l'Auvergnat, quand t'meurrès,

Quand lo poûtou t'empoût'rè,

Qu'i t'emmwin.ne drèvau lo ciel,

Au père éternel,

 

 'L ast è teu, lè chanson-lè,

Teu, l'ètringeu, que sans fèçons,

D'în âr maleureus m'è sori,

Quand les gendarmes m'ont prîns,

Teu qu'n'è-m' epplaudi quand,

Les croquantes et les croquants,

Tos les gens beun' intentionnés,

Riyînt de m'veûr emmwin.neu,

C'n'ateût rien qu'în pô de miel,

Mâs i m'èveût hhauffieu lo kieûr,

Et dans m'n ême i breule ica,

Comme în bé grand s'la,

 

Teu, l'Auvergnat, quand t'meurrès,

Quand lo poûtou t'empoût'rè,

Qu'i t'emmwin.ne drèvau lo ciel,

Au père éternel…



 

Publié dans Chanson

Commenter cet article

BobDy 24/05/2008 00:28

Oui pourquoi pas!!

mas je sé-m' pâleu lo meusien! ;-)
A+

Pierrick 23/05/2008 22:40

Beau Travail !
Si jte file qq chansons à traduire, tu peux mles faire en vitesse? :)

Gégé 14/04/2008 21:27

En premier c'est l'anglais,
en deux c'est le chinois,
et le patwés c'est pour la retraite!

de toute facon, ca na kafa

Véro. 13/04/2008 10:27

Trop bonne idée d'avoir traduit l'auvergnat! Vivement les prochaines traductions! Vive lé patwé d'Romilly!

boubou 08/04/2008 20:00

Hey, je suis volontaire pour faire l'équivalent des claudettes pour la version vidéo. Me contacter.

Bobdy 09/04/2008 09:48


J'ai plutot besion de Georgettes ;-)