Fiauve.

Publié le par Bobdy

« Petit almanach mosellan»

par Chan Heurlin

1876

 

 

Eune vaye, i n’y e de c’lè béle lurète, i vieux cosson d’Fioco, qu’an houyint l’Chan Griboille, paisseut éva sè hate, pendant lè grant semainne, d’va l’motin de Béchy, dans l’mament qu’an-z’ouyint eune grousse voué que faiyeu grûleu les muches. L’e entreu po veur ç’qu’ateut airiveu. Ç’ateut l’préte que dans lè chire è preucheu faiyeut fu et fième conte ses pairouèssiens pèce qu’i n’alint m’ éssé sovent s’confeuseu.

            Dans l’temps-lé (i faut beun lo dire) les fomes de Béchy atint austant gentilles et saiges qu’è c’te houre, mâ les homes aimint m’cheu lo vin que l’auou benite et ne so folint ouâ les genès è lè masse.

            Ausseu lo boin préte i en faiyeu-t-i des reproches piquantes.

Mes frères – d’heut-i mout fôcheu – votre mauvaise conduite vous coûtera cher, Dieu vous punira, l’enfer s’ouvre devant vous…

Et les fomes de brâre et les homes de baichieu lè tête comme des capons.

Oui, vous serez tous des damnés !...

Je sus d’Fioco me – e boyeu Chan Griboille – j’m’en fous !

 

Cosson: Marchant ambulant de volaille, d’œuf et de beurre

Fioco : Fiocourt  link  (Village de Moselle)

Motin : Eglise

Béchy (Bèhhy):  Béchy    link  (Village de Moselle)

Voué : Voix

Muche (Muhh) : Mur

Chire : Chaise

Fu et fième : Feu et flamme

S’confeuseu : se confesser

E c’te houre: Maintenant (à c’t’heure)

Brâre : Pleurer

Baichieu (Baihhieu): Baisser

Commenter cet article